Rechercher
  • davjullien

Que sait-on faire aujourd’hui ?

Dernière mise à jour : 25 mai 2021



Les sondes appartenant à différents pays ont été capables de s’approcher et rester très près d’une comète, d’un astéroïde pour les observer, s’y poser, arracher quelques grammes de roche ou de poussières pour les ramener sur Terre. Chaque sonde a effectué son programme spécifique parmi toutes ces options et c’est déjà un véritable exploit avec nos moyens actuels.


Des satellites de toutes sortes tournent en permanence autour de la Terre. Certains nous rendent de grands services, météo, GPS, communications, etc… d’autres servent à la recherche en général comme l’ISS dans lequel Thomas Pesquet en est déjà à son second séjour ou les télescopes spatiaux nommés Kepler ou Hubble.


La Lune et Mars ont reçu les visites de robots qui se déplacent et revoient des images et d’autres informations sur les sols de ces astres. Vénus, aussi, a reçu des visites, mais son cœur brûlant d’amour a rapidement consumé ses soupirants.


Les petits copains des environs de Jupiter et Saturne ont vu passer pas trop loin des sondes indiscrètes qui nous ont révélés des dessous plus ou moins glacials. Un plus curieux que les autres nous a même rapidement dévoilé sa jolie surface méthanisée.


Enfin, le must, quelques sondes tentent de nous quitter définitivement. Les sondes Pionners ne sont plus très bavards mais ils ne devraient plus jamais revenir. Les sondes Voyagers sont au-delà de la limite admise de notre système solaire et fournissent encore quelques bribes d’information. New Horizon, la grosse dernière en a encore pour quelques années à traîner dans le fameux nuage de Oort formé de gros cailloux assez dispersés et donc difficiles à trouver.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout